DCEU UNIVERS Index du Forum
DCEU UNIVERS
Bienvenue dans notre communauté de DCEU. Venez suivre l'actualité et nous faire partager votre passion de cet univers !
 
DCEU UNIVERS Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Massacre à la Tronçonneuse ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DCEU UNIVERS Index du Forum ->
DOSSIERS BATCAVE
-> L'ENVERS DU DÉCOR
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jérémy
JUSTICE LEAGUE
JUSTICE LEAGUE

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2016
Messages: 3 391

MessagePosté le: Dim 6 Mai - 21:24 (2018)    Sujet du message: Massacre à la Tronçonneuse Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Massacre à la tronçonneuse s'affirme le 11 octobre 1974 comme un gargantuesque symbole horrifique qui transformera la sphère cinématographique mondial . Quoi de mieux que de ce pencher en détail sur la création et le tournage de ce monument horrifiant qui est s'en nul doute un de ceux étant le plus alimenté en rumeurs de tout genre , d'extravagance et d'anecdotes plus farfelues les unes des autres .



Démêlons le faut du vrai et bienvenue dans
L'envers du décor épisode 5 spécial Massacre à la Tronçonneuse .









Tobe Hooper (réalisateur) un génie de l'horreur vampirisé par le culte de son oeuvre :


Des récits et autre mythe sillonne comme quoi Tobe Hooper aurait réalisé son premier long-métrage à l'âge de 3 ans , d'autre à six ans ... des créations d'horreur conçu tout jeune , en tout genre et en veux-tu en voilà qui alimente grandement le folklore autour de lui et de sa légende . La réalité est tout autre bien entendu .En mettant de côté les cours métrage ; son premier long-métrage est sortie en 1969 soit quatre ans avant son oeuvre phare . Une production hippie expérimental et paranormal du nom de "Eggshells" qui passa inaperçu et ne trouva pas le succès . Pire il accumula bon nombre de dettes envers son réalisateur .Jusqu'à ce que le succès de son Massacre à la Tronçonneuse l'emporte et le hisse tout en haut du podium pendant quelques temps .


Une oeuvre démoniaque qui bien qu'intemporel à complètement obscurcie la filmographie de son cinéaste même si c'est à elle qu'il doit tout . Malgré un travail farouche de réalisation effectué après son jeu de massacre avec Leatherface , Tobe Hooper met en scène pas moins de 13 films (Poltergeist,Lifeforce,Le crocodile de la mort, Les Vampires de Salem ...) , un bon nombre de téléfilms et une participation à plus d'une dizaine de série qui jamais ne le renouvellera avec son ancien grand triomphe . Tant le cinéaste est affilié voir enchaîné jusqu'à être assimilé et amalgamé par son oeuvre le public le boude car ils ne le vois qu'en grand créateur de Leatherface . Massacre à la Tronçonneuse devient une légende qui recouvre totalement la carrière de son cinéaste jusqu'à le digérer ... le revers de la médaille .







Massacre à la Tronçonneuse , d'ou vient le prélude et à qui le doit-on ?


Il existe beaucoup de théorie (certaine grotesque , d'autre plus plausible) quand au pourquoi du comment Tobe Hooper en est venu à faire Massacre à la Tronçonneuse . Après sa première oeuvre hippie "Eggshells", Tobe Hooper cherche un nouveau gisement à exploiter , une approche fiable appuyé par une matrice édifiant .Depuis plusieurs mois , le cinéaste essaye de crée plusieurs projets avec l'aide de Kim Henkel , rencontré sur le tournage de d'Eggshells , ce duo ce révèle inefficace un temps , jusqu'à ce qu'au début des années 70 la révélation ne vienne frapper Tobe Hooper .


Déclaration de Tobe Hooper :
""Un ami m'a conseillé d'aller voir un film au ciné-club de la fac . J'y suis allé. C'était une copie en noir et blanc , en 16 mm , il me semble , de La nuit des morts-vivants. Et j'ai observé les spectateurs , ils étaient ...Ils déliraient ! Alors je me suis dit , voilà ce qu'il faut faire . C'est comme ça que m'est venu l'idée d'un film d'horreur .""



A partir de ce moment l'idée de faire une production d'horreur est la , mais il manque encore le fond et la forme . Selon ses déclarations , c'est en se promenant au rayon outillage d'un magasin le soir de Noel que Tobe Hooper eut l'idée d'utiliser une tronçonneuse dans son film. Plus précisément , ce soir la le cinéaste de ses propre mots ce ""senti submergé par la foule, dense, compacte. Il n'avait qu'une envie, c'était de sortir vite de cet endroit. Et la première chose qui lui est venue à l'esprit, c'est de fendre la foule avec une tronçonneuse"" . Il complète que c'était l'arme de mort "évidente" , puisque la tonalité qu'elle épand est "bien plus terrifiant que n'importe quelle musique."







Dans une autre entrevue il expliqua que Massacre à la Tronçonneuse s'apparente également à un mélange entre sa passion pour les EC Comics ( bandes dessinées horrifique )ayant amouraché et passionné sa jeunesse pré-pubert ainsi que son adoration pour le tour de main Hitchcokien , en particulier pour son oeuvre "Psychose" . Psychose inspiré du roman Psycho de Robert Bloch qui s'est lui même basé sur l'histoire vrai du terrifiant "Ed Gein" ayant accaparé et alimenté la chronique quelques années auparavant . Le hasard fais bien les choses .


A noté qu'après Hitchcok il y eu également en 1972 le metteur en scène William Girdler qui présenta sa vision du cas Ed Gein avec son film "L'Abattoir Humain"(Three on a meathook) . Bien entendu il viendra d'autre titre après lui surtout depuis les meurtres de Sharon Tate et des époux La Bianca . C'est pourquoi tout ce qui touchait au sorcellerie sacrificiel , pratique occulte , cannibalisme , nécromantie , meurtre barbare ... alimentait régulièrement les journaux et par la même le public et donc autant d'histoire machiavélique vrai dont le cinéma pouvait exploiter car aussi sadique que cela pouvait être le public en redemandais .


La concurrence s'annonce donc d'entrée de jeu difficile . Et c'est dans tout ce mélange la que le scénario fut écrit en six semaines durant les mois de janvier et février 1973 , par Tobe Hooper et Kim Henkel .Une chose est sure d'autre avant eux ont ouvert la voix à Tobe Hooper et son genre Slasher , en définitive il n'est pas le seul à félicité .







Ed Gein , un monstre pour les uns , une inspiration pour d'autre :

Environ entre 1954 et 1957 , Ed Gein meurtrier sadique nécrophile et cannibale ressort de sous terre de nombreux cadavres de femmes dans les environs de Plainfield dans le Wisconsin . Lors de son arrestation , on découvre chez lui des morceaux humains conservés dans des bocaux , les ossements d'une quinzaine de personne différentes mais aussi ceinture ,abat-jours ,gants , draps et rideaux confectionnés en peau humaine . Des cranes servent de cendrier , des os de jambe comme pied de table ... Le cadavre de Bernice Worden est trouvé suspendu par les chevilles à une poutre . Elle a été éventrée et vidée de ses intestins tel un animal qu'on enverrai à l'abattoir , sa tête fut également décapitée . Cette photo publiée dans la presse de l'époque marquera à jamais les esprits .






Il sera également retrouvé enveloppé dans du papier journal dans une boîte la tête de Mary Hogan . L'affaire fait bien évidemment le tour du pays et le bouche à oreille fais le reste , une nouvelle légende vois le jour , un nouveau monstre est née . Au final , celui que l'on surnomme désormais Le Boucher de Plainfield ne sera reconnu coupable que de deux assassinats celui de Bernice Worden et Mary Hogan alors qu'il en a probablement commis bien plus vu le nombre de squelette retrouvé et impossible à retracer .


Pour dire à quel point tout ce qui le touche est malsain , une gamme de jouet de lui fut vendu en magasin , et la plupart de ces affaires sauvé de l'incendie de sa maison durant son incarcération fut acheté à pris d'or . La vieille voiture de celui-ci qui servie à transporter ses victimes fut vendu aux enchères à plus de 7000 dollars . Si Ed Gein été bel et bien un malade mental psychopathe , le restant de la population y a vu un gros intérêt financier , comme quoi il y en a bien d'autre qui mérite d'être enfermée .





Pour tout les détails sur l'histoire incroyable (dans le sens péjoratif) de Ed Gein voici un lien à copié collé dans votre barre de recherche :

http://www.tueursenserie.org/ed-gein/







Un succès retentissant :


Seulement quelques semaines après sa sortie cinéma, la petite production faites par la troupe de Texan novice et inconnu , dépasse son statut mineur pour devenir une oeuvre majeure , une tête d'affiche du box office aux Etats-Unis . Rapidement les échos à la fois incroyable et effroyable sur ce long métrage atteint les autre pays pour finalement être projeté las-bas et obtenir le Prix Spécial du Jury au Festival du Film Fantastique d'Avoriaz ainsi que celui d'Anvers en Belgique et de Trieste en Italie .


Tobe Hooper sort alors de l'ombre et devient instantanément un réalisateur reconnu , enchaînant bon nombre de récompense et d'interview , une vrai Star . Néanmoins tout vint à brutalement s'interrompre à cause une interdiction de diffusion dans certains pays . La France (qui sortira le film que 5 ans après), l'Allemagne , la Norvège , le Brésil , le Chili , l'Australie , l'Islande , la Nouvelle-Zélande , Singapour , la Malaisie et la Suède prennent des mesures radicale en l'interdisant .







En France Massacre à la Tronçonneuse fut très brièvement distribué en 1974 avant d'être interdit puis il ressorti en salles en 1977 avec une classification "X" pour être au final interdit au moins de 18 ans en 1981. En Grande-Bretagne, le film de Tobe Hooper n'a connu de diffusion large qu'en 1999 soit 25 ans après , alors qu'aux Etats-Unis, il a été classé "R", soit interdit aux moins de 17 ans non accompagnés, même si que son cinéaste en attendait une interdiction aux moins de 12 ans au vue de sa retenu au niveau de l'hémoglobine .


Il fut également banni des salles finlandaises . Les finlandais ont dû eux aussi patienter 25 ans pour que le film soit diffusé dans les salles de cinémas. Même scénario pour l'Australie, où il ne fut distribué qu’au début des années 80. Massacre à la tronçonneuse fut également sélectionné pour le Festival de Cannes 2014 à la "Quinzaine des Réalisateurs" dans une séance en version restaurée en 4K d'après l'élément originel et présentée par le réalisateur lui même . Il fut par ailleurs déjà présenté en 1975 dans cette même catégorie .







Kim Henkel , une personne tout aussi importante que Tobe Hooper :


Kim Henkel est le bras droit de Tobe Hooper durant les années 70 . En plus du travail qui les unis ils sont aussi ami depuis l'université du Texas des années 60 ou ils se sont tout deux alliés à ce moment la . Kim Henkel est sans aucun celui qui sais tout sur tout au niveau de Tobe Hooper et de Massacre à la tronçonneuse . Mais pas de bol pour les fan et les journalistes , Kim Henkel n'est pas du genre grand bavard et divulgue que très rarement une information . A la base Henkel est à l'université pour y faire des études de lettres et ce retrouve un peu parachuté alors qu'il n'aime pas cela devant la caméra pour le film Eggshells à la demande son ami Tobe auquel il na finalement pas su dire non .Et c'est depuis ce jour que tout deux ne se lâcheront plus pendant pratiquement dix ans .


C'est ainsi que plus Henkel devient scénariste , et ce n'est pas tout il est aussi connu pour avoir également tenu la caméra et réalisé et bouclé certaines séquence de Massacre à la Tronçonneuse . En effet Tobe Hooper étant en proie de temps en temps à de bonne grosse colères quitter régulièrement le plateau et laissé Kim Henkel ce débrouillé seul .Après 3 autres collaboration entre les deux hommes obtenu par une exclusivité pendant d'un an par les studio grâce au triomphe de leur Slasher, le duo ce sépare . Kim Henkel changera complètement de registre (même si de temps à autres il replongera dans l'horreur) et trouvera le succès .







Un travail de maquillage surprenant :


La maquilleuse Dorothy Pearl à fais preuve malgré un budget moindre d'un talent inné du maquillage . En plus du fameux masque de Leatherface, c'est pour maquiller le comédien John Dugan (le grand-père tout moisi), qu'elle a passé le plus de temps. En effet il fallu 36 heures (trente-six heures !!!) soit un jour et demi pour donner à l'acteur un aspect proche d'un cadavre en décomposition . John Dugan en garde un mauvais souvenir, entre la durée et la chaleur étouffante qu'il faisait cela devait être drôle pour personne .Le résultat reste bluffant, et à en juger par l'aspect pas très frais du papy suce doigt on peut dire que c'est réussi !







De véritable cadavre , de la véritable chair , de vrai ossements :


Malgré la grande violence l'on voit relativement peu de sang dans le film. Toutefois , rarement des décors auront été si ignoble et vrai , vu que c'est des centaines de véritable ossements et cadavres pas très frais de véritable animaux . Une touche qui n'a pas échappé à son réalisateur considérant ceux-ci comme un atout amenant plus de réalisme et un véritable malaise auprès de ses acteurs . Bien qu' aujourd'hui une telle chose serait impossible , Tobe Hooper a réellement utilisé des ossements d'animaux et des cadavres d'animaux pour son film fournis par un vétérinaire amie de Dorothy Pearl, la maquilleuse .

Sur la table de la scène du dîner, la tête de poulet que l'on aperçois dessus est elle aussi bien réelle .C'est ainsi qu'ils ont été fournir en squelettes et cadavre d'oiseaux et de singes en autre . Une fois le long métrage terminé , l'équipe entassèrent carcasses , os et animaux morts utilisés pendant les prises de vues , les arrosèrent allègrement d'essence pour y mettre le feu , avec un plaisir notable vu qu'il signe la fin des mésaventures de la troupe .







Gunnar Hansen , alias Saturne le "Leatherface":

Gunnar Hansen est un acteur mis lui aussi à très rude épreuve par le réalisateur à t'il déclaré lors d'une interview . Il déclare avoir recommencé continuellement et continuellement certaine scène jusqu'à ce que sa transformation en Leatherface soit totale même si c'était juste pour 5 secondes, ce qui lui semblait sans fin . Ajoutons à cela que le comédien avait interdiction de retirée son masque pendant les pauses (avec la chaleur plus de 35 degrés ça devait être l'enfer) et de ne jamais adresser la parole aux autres casting afin de conserver son inquiétant charisme au yeux des comédiens . C'est pourquoi il était écarté des acteurs hors caméra .


Et comme si cela ne suffisait pas la production ne possédait qu'un seul costume de Leatherface pour tout le tournage il fallait donc faire très attention .


Bien que beaucoup d'histoire et autre fable circule sur son arrivé dans le film et sur le pourquoi il fut choisi comme Leatherface , la réalité est des plus banal quoique un brin comique . En effet , un ami lui explique qu'une bande de jeune un peu burlesque tente de monter un film d'horreur à Austin et qu'il cherche quelqu'un pour incarner un tueur . Au vu de sa carrure imposante du haut de ses 1m95 pour 120 kilos Gunnar Hansen se dit pourquoi pas alors qu'il na jamais tournée dans un film ni fait de théâtre , un vrai novice .







Après avoir récupéré le numéro de Bob Burns , en charge de la direction artistique du film qui ce trouve par chance être un ami d'école il est retenu et passe un second entretien ou cette fois-ci ce sont Tobe Hooper, le réalisateur et Kim Henkel , le scénariste qui prenne la suite . Au cours de l'entretien qui dura pratiquement une heure Gunnar Hansen s'assurera la place en inventant complètement un passif de comédien ou il joua des seconds rôles dans des films qui bien sur n'existe pas .


Interview Gunnar Hansen :
"""A la fin de la conversation , avant d'être pris pour le rôle , ils m'ont posé trois questions . "Etes-vous une personne violente ? Etes-vous fou ? " J'ai répondu: "Non , pas plus que la normale .". Ils ont finalement demandé: "Pouvez-vous le faire ?". Je crois surtout qu'ils ont aimé le fait que je passe difficilement par l'encadrement de la porte ."""



Et c'est ainsi qu'il réussi à avoir le rôle en bluffant son monde quand à son passif cinématographique . Seulement un petit problème venait obscurcir le tout , sa voix . En effet , bien qu'il impressionne physiquement , le ton de sa voix légèrement égu rentre en conflit avec son imposante carrure et rend le tout un peu grotesque . ""Il est supposé"" que ce serait pour cela qu'il a été décidé que Leatherface ne sais pas parler . Il en a également profité pour donner des pistes à jouer sur son personnage .







Massacre à la tronçonneuse un grand succès mais pas pour Gunnar Hansen :



Malgré l'excellent box office engendré le comédien Gunnar Hansen (Leatherface) ne toucha que Quatre cent (400) dollars de salaire pour deux semaines de tournage qui ce transformeront en quatre semaines .Ajoutons à cela une grosse préparation physique pour le rôle et une obligation pour lui de passer par un centre de développement pour les personnes attardés afin de mieux saisir la psychologie de son personnage . Dur,dur de touché 400 dollars ! Le 3 Juillet 1975 , soit neuf mois après la sortie du film , Gunnar Hansen touche les dividendes qui lui sont dû en tant qu'actionnaire d'une infime partie du film .


Le montant du chèque s'élève très exactement à 47,07 dollars ... Tant de millions engendré pour même pas mille dollars , un succès très relatif pour les acteurs ! Suite à cela Gunnar stoppe net sa carrière refusant de tenir le rôle du grand méchant dans La Colline à des yeux (1975) de Wes Craven , estimant que c'était bien trop peu payé pour le travail à effectuer . Il ce consacrera finalement à l'écriture et à la direction de documentaires naturalistes .Il retournera pour le clin d'oeil deux fois devant la caméra histoire de prendre un petit billet par la , mais jamais n'envisagera d'arrêté sa carrière d'écrivain .


Il décède le 7 Novembre 2015 des suites d'un cancer du pancréas . Bien que mort Leatherface lui hante encore l'esprit des vivants . Il est seulement dommage qu'avec un rôle aussi culte qui engendra des millions de bénéfice il ne pouvait même pas avoir un salaire décent . Toutefois , j'esquisse un sourire car celui-ci c'est lui même rattrapé sur se salaire misérable en allant à la fameuse maison du tournage de Leatherface "Quick Hill Road" ou il arracha plusieurs planches du mur et du sol pour les coupés en petits morceaux et les vendres en tout petit cube pour des fan à 100 dollars la brique . Roublard jusqu'au bout !







Marilyns Burns une belle flamme qui très vite c'est éteinte :


"Des coupures , des épines , des mauvaises herbes ; de la poussière , des cailloux , des insectes et de la souffrance " .

Tel est l'explication de l'actrice principale de son expérience sur le tournage de Massacre à la tronçonneuse . Une actrice elle aussi vampirisé par le long-métrage , elle incarnera pourtant quelques rôle de taille comme celui de Linda Kasabien pour le film "Helter Skelter" et le rôle de Sally dans le "Crocodile de la mort" et après ça le grand vide ... faute à une association constante à son personnage martyrisé , une idole qui jamais n'aura réussi à ce détacher de ce rôle , pour le meilleur comme pour le pire . La comédienne reprendra son rôle phare dans Massacre à la tronçonneuse : La nouvelle génération dans un rôle très furtif et dans dans Texas Chainsaw 3D ou elle prend un peu plus de place .







Poursuite judiciaire :


Vortex corporation possédant 50% des droits du film regroupe la plupart des contrats des techniciens et des acteurs . Ces derniers ont acceptés de remettre à plus tard leurs salaires et de toucher leurs dûes une fois le long-métrage vendu . Pour compenser ce délai de paiement , on convient à tous un petit pourcentage de Vortex en guise de bonus . Une vision de partage qui au premier abord semble honnête et équitable sauf que :


Personne dans le casting n'est réellement mis au parfum quand à la part possédée de pourcentage possédée par Bill Parsley (détenteur lui aussi d'une grosse part du film). Pour résumé , si ils pensaient posséder 5% du film , en vérité ils n'en possèdent que 2,5 à peine car Vortex ne possède qu'une partie des droits de l'oeuvre chose qu'on c'est bien gardé de leurs dirent .


Une histoire triste qui bien entendu finira par un massacre non pas à la tronçonneuse mais juridique pendant dix années ; ou les comédiens , les réalisateurs , les techniciens , producteurs et autre distributeurs se détruiront . C'est ainsi que ce totem du cinéma mettra en lice aussi bien de nouvelle personne qu'il en stoppera . Ajoutons à cela une forte rumeur comme quoi une certaine personne du staff serait partis avec la caisse sous le bras et aurais finis également jugée .







Un Titre choisi au dernier moment :


Le titre original de Massacre à la tronçonneuse n'a été décidé que seulement quelques semaines avant la sortie officielle américaine du film en octobre 1974 . The Texas chainsaw massacre a ainsi finalement été préféré à Leatherface (du nom du tueur du film) et Headcheese initialement choisi .







Petit budget quand tu nous tiens :


Avec un budget si réduit (140 000 dollars) le casting et autre staff on du faire preuve d'ingéniosité sur certains point . En effet, la camionnette dans laquelle arrivent la bande d'ado avant de ce faire découper par Leatherface appartient en fait à Nicolaou Ted, ingénieur du son sur le film.







Qui pour composer la musique ?!


Avec son budget de 140.000 dollars, la production n'avait même pas de quoi se payer les services d'un compositeur . La création de la bande sonore a donc été faite par le cinéaste Tobe Hooper lui-même . Afin d'obtenir un son singulier il composa divers son en frottant une fourche sur une surface solide .







Un tournage diabolique ou les acteurs devenaient fou :



La scène mythique du dîner considéré comme la plus importante du film fut tournée intégralement en totalité lors du dernier jours de tournage de John Siedow dans la fameuse maison de "Quick Hill Road" . En effet l'acteur est attendu le jour d'après à Houston pour une pièce de théâtre .L'équipe se retrouvent fasse à un problème de timing de taille ou chaque minute compte . Après une brève réunion de crise entre le réalisateur Tobe Hooper , le directeur de production Ron Bozman et le scénariste Kim Henkel la décision de tournée en une journée la séquence phare est prise . Une décision qui marquera à jamais les comédiens ainsi que l'équipe technique .


On est en plein mois d'Août et les températures extérieurs avoisines les 35 degrés , alors qu'à l'intérieur de la maison (la ou la scène doit être tournée) il règne une chaleur atteignant les 45 degrés faute au projecteurs associé au température . Ajoutons à cela une odeur pestilentiel du à l'odeur causé par la pourriture des cadavres . Les prises s'enchaînent à toute allure , le stress est de guise et ne cesse de monter , tout le monde transpire abondamment et perd de sa patience jusqu'à ce que le drame arrive .


Fatigué et agacé par le grand nombre de prises en seulement quelques heures et poussé à bout par un simple tuyau bouché , le Leatherface Gunnar Hansen veut en finir et ce met à improviser . Transpirant et tout crasseux dans son puant et crasseux costume , il entaille s'en faire exprès concrètement le doigt de l'actrice Marilyn Burns .Et comme si cela suffisait pas (s'en le savoir) l'acteur John Dugan tète (comme le veut le script) fortement l'index de la jeune actrice en pensant avaler du colorant alimentaire sauf qu'il s'agit de son sang .







La scène continue malgré tout car personne ne semble constater hormis l'actrice de ce qui est entrain de ce produire et involontairement John Dugan une fois de plus et de trop , avec le marteau factice frappe sur la tête de Marilyn Burns et la blesse réellement entre l'omoplate et le cou . La blessure est directement visible à l'écran , c'est son propre sang que l'on voit à l'image , la comédienne est véritablement sonnée par le coup et toujours blessée au doigt mais personne y prête attention .


Pire la tension est telle que Ed Neal ce met à crier (alors que ce n'est pas prévu) dans cette séquence ""Kill the bitch ! Hit the bitch!"".Tobe Hooper lui même ce met à crier "" Frappe-la plus fort ! Frappe la plus fort !"" Balais en main , Jim Siedow s'applique à exécuter les directives de son metteur en scène . L'actrice à ce moment la ou un peu avant attachée à une chaise ce fais mettre dans la bouche un chiffon salle ramassé directement au sol par Nubbins (Edwin Neal) pour qu'elle cesse de hurler .


L'actrice déclarera :
"""En réalité, on ne sait pas d'où sortait ce torchon sale, il était là, dans le décor, quand il me l'a mis."""



Tobe Hooper laisse faire les choses car il apprécie ces petits moments d'improvisation . Sauf qu'à ce moment la Marilyn Burns a mal , souffre et à peur pour elle , à les voir s'acharnée sur elle comme cela . Et c'est alors que le reste de l'équipe commence à revenir à la raison en s'apercevant que tout devient hors contrôle et stoppe la séquence .A ce moment la Burns expliqua dans quel état de stupeur et d'ahurissement ils s'étaient tous retrouvés plongés , comme une hystérie collective .Hors mis le cinéaste content de ce qu'il venait de film , la peur , la vrai !








La vrai peur ... mais à quel prix ?!


Tobe Hooper finira par déclarer que grâce à toute cette violence sur l'actrice et le reste du staff , il vient d'imprimer sur pellicule , une chose que peut de metteurs en scène ont réussie à produire "" la véritable folie humaine"" . Entre le tournage éprouvant pour les acteurs, la chaleur , les accidents , autre folie passagère , réalisateur tyrannique , Tobe est sur de tenir là , la formule du triomphe de cette scène mythique du repas qui dure 6 min 57 secondes , de très longue minutes pour le staff et surtout pour son actrice principale .Cette séquence contribue pratiquement à elle seule à la légende de Massacre à la Tronçonneuse . La durée de son filmage , son intensité , sa folie réelle , et la manière volontaire de Tobe Hooper de mettre sous une pression extrême son équipe en sont à l'origine .


D'ailleurs les méthodes du réalisateur , qui s'emploie à créer une ambiance très proche de la réalité allant même jusqu' à imposé à leurs acteurs de s'appelés hors caméra par le prénom de leurs rôles n'enchantent pas vraiment grand monde sur le plateau . Pire en faisant en sorte de ne pas voir ni parler à celui qui incarne Leatherface à eu droit à des acteurs ayant réellement eu peur de cet homme énorme avec son masque difforme fonçant sur eux en courant une tronçonneuse à la main .


Si Burns est un peu paniqué en découvrant pour la première fois Hansen dans son costume , l'acteur William Vail (première victime de Leaterface ) est pris d'une peur réelle . Mais cet Allen Danziger , (la deuxième victime) qui est réellement pris d'effroi et en panique ne sachant absolument pas à quel monstre il a affaire ... et surtout une "Tronçonneuse" . Moment très important pour Tobe Hooper qui boucla grâce à cette peur réelle qu'il recherche sans cesse la scène en seulement deux prises au lieu des 17 ou 18 habituelles . Le cinéaste admettre dans une entrevue s'être comporté "comme un monstre". "Tout le monde me détestait sur ce film. Mais c'était nécessaire".Et comme si cela suffisait pas l'équipe avait qu'une seul toilette pour le staff ... le rêve .








Une scène d'ouverture différente à la base :


A la base , Massacre à la tronçonneuse devait commencer sur un gros soleil brûlant qui , peu à peu , s'abaisser dans un oeil mort , celui d'un canidé ; une mouche venant se poser sur son globe oculaire . L'image fut finalement jugée trop répugnante pour être utilisée .C'est alors qu'ils aperçurent le cadavre d'un cheval en bord de route , véritable charogne pourrissant et dont la dépouille grouille d'insectes en tout genre .Mais la vision du cheval met toute l'équipe mal à l'aise , personne n'ose s'approcher de lui tant l'état de décomposition est avancée . Finalement un tatou ayant visiblement connu un état de décomposition moins faste fut choisi. De plus ,l'animal mort présente une chance inespérée pour un superbe plan d'ouverture car le tatou est l'emblème officiels de l'Etat du Texas , que demander de mieux .








Des suites en veux-tu en voilà qui n'ont rien compris au support original :



Massacre à la Tronçonneuse 2 , 1986 .


Suite dégénéré réalisé par Tobe Hooper lui même contraint et forcé pour le coup après ses deux échecs consécutif "Lifeforce" et "L'invasion vient de Mars" il fut dans l'obligation de faire une suite à son Massacre à la Tronçonneuse , mais celui-ci ce perd dans les méandres de son oeuvre en pointant l'humour noir dans un univers qui n'est pas adapté pour et en laissant totalement le réalisme de côté , un jolie clin d'oeil à Evil Dead . L'acteur Dennis Hopper ce retrouve plongé dans un duel final à la tronçonneuse avec Leatherface des plus grotesque et comique . Même si la photographique et les différents costume et autre maquillage sont superbe le film y à perdu son âme .




Leatherface : Massacre à la tronçonneuse 3 , 1990 .


Un échec au box office et une redoutable fiente artistique avec son final surréaliste . Considéré par une grosse majorité comme le pire épisode de la série (je peux pas leur en vouloir de penser cela) . Toutefois je prend un certain plaisir à le voir pour le rôle de Viggo Mortensen (à l'époque encore inconnu) dans le rôle de "Tex" faisant partie de la famille de tueur .Mais ça va pas plus loin que cela .



Massacre à la tronçonneuse : La nouvelle génération , 1994 .

Ce film bien que partant d'une bonne intention celui d'être une véritable suite du premier long-métrage en occultant totalement le 2 et le 3 aurait pu être excellent mais à subi un cruel manque de chance . Avec l'accord de Tobe Hooper , Robert Khun l'avocat qui finança une partie du premier Massacre à la Tronçonneuse veut renouveler le succès et pour cela il fait appel en tant que réalisateur à un scénariste Kim Henkel le bras droit et scénariste du tout premier Massacre à la Tronçonneuse .

L'idée est la et bien qu'il y ai quelques problème de construction et un manque de mise en scène assez flagrant le film s'essaye à être original et à marquer . Ils sont pour ainsi dire sur la bonne voie sauf qu'il ce retrouve vite un perdu entre un désir d'originalité et celui d'être le plus proche de la version de 1974 . Ajoutons à cela qu'il est pénalisé et bloqué alors que terminer par ses deux acteurs principaux qui à ce moment connaissent un plein boum dans leurs carrière je parle de Matthew McConaughey qui incarne le psychopathe et Renée Zellweger .

Les studio laisse donc le film en attente s'en et le balance comme ça à environ 5 ans après au cinéma , ce qui la transforme en oeuvre tare . Dommage car le final fut plutôt intéressant avec le retour de l'actrice phare Marilyns Burns venant nouer la boucle de 1974 .Je lui accorde au moins le mérite d'avoir mis fin au suite de Tobe Hooper .



Massacre à la tronçonneuse , 2003


La première saga étant enfin conclue avec "La nouvelle génération" , les studio font enfin un remake de cette licence qui en a grand besoin et c'est Michael Bay qui s'y colle à la production et Marcus Nispel à la réalisation et pour ma part il s'en sortent très bien . S'en jamais égaler le film original il réussi tout de même à proposer une autre vision de l'horreur qui certe maltraite un peu la vision de Tobe Hooper mais qui n'y crache pas non plus dessus .Une version jouant parfaitement sur son visuel au détriment d'un peu plus de développement .

A sa sortie il fut déclaré comme étant une purge et aujourd'hui il fait partie des plus apprécié car il vieillit plutôt bien et ne tombe pas dans la facilité et la surenchère comme ses autres pairs .Toutefois , il fonctionna bien au box office . Personnellement j'aime beaucoup ce titre car il rend un jolie hommage au support de 1974 s'en chercher pour autant à le copié intégralement mais en essayant d'apposer son propre esthétisme et puis Jessica Biel est très crédible .



Massacre à la tronçonneuse : Le commencement , 2006


Suite du remake ce passant avant les événements du massacre cette suite réussie très bien à apporter les réponses laissées en suspens ; et surtout il développe un peu plus les personnages .Le problème vient qu'il explique absolument tout ce qui laisse plus vraiment de place au mystère , mais bon on peut pas tout avoir . Jordana Brewster qui joue l'héroine principale est une actrice que j'aime bien , mais il faut reconnaître qu'elle laisse relativement mal apparaître la peur sur son visage . A des kilomètres de la folie laissée par Marilyns Burns ; Tobe Hooper n'aurait jamais laissé passer ça et lui aurait appris certainement la peur , la vrai . Réalisé par Jonathan Liebesman et toujours produit par Bay cette origin story bien qu'imparfaite réussi à ce maintenir à peu près au niveau de l'autre opus .



Texas Chainsaw 3D , 2013

Et c'est repartis pour un reboot qui à le culot ou le courage de s'auto-proclamer comme étant le seul et unique successeur authentique du premier Massacre à la tronçonneuse . Pour ma part ce film est une vaste blague qui n'a rien compris au support original et qui use de toute les facilités possible jusqu'à rendre attachant voir gentil et héroique Leatherface ... non mais sérieux quoi ! L'héroine principale est incompréhensible ! Une absence totale de relief réalisé par John Luessenhop , qui cette fois-ci n'est pas produit par Michael Bay et cela se ressent . Le seul point positif est qu'il met en avant la comédienne Marilyns Burns .



Leatherface , 2017

Ce film est sans aucun doute le seul qui peut ce permettre de ce revendiquer comme la vrai suite de l'oeuvre de Tobe Hooper . Réalisé par Alexandre Bustillo et Julien Maury tout deux ont réussi une chose que beaucoup croyait impossible surtout pour leur première production américaine ; insuffler une dose non négligeable d'originalité dans un film Massacre à la tronçonneuse tout en respectant son univers .


La saga sort des sentiers du slasher vulgaire dans lequel Leatherface était tombé (même si certain ont su ce démarquer) . On assiste à une origin story sale , méchant , un road movie déviant ou les personnages ont également un bon développement .


Un véritable univers cinématographique a été pensé .Il met en avant la maman de la famille personnage inédit qui pourtant dans la véritable histoire de Ed Gein est responsable de la création du monstre qu'il deviendra . Un personnage donc très important qui est ici subtilement utilisé . Un héritage enfin défendu et adéquation qui ce permet même de volé de ses propre ailes ! Même si la folie n'est pas aussi bien décrite on sort enfin du tourment.Oui enfin on la tient notre suite ! Même si c'est plus une origin story !








C'est ainsi que Massacre à la tronçonneuse, patriarche et Saint Graal du genre horrifique slasher existe déjà depuis quarante quatre ans et reste encore une pierre angulaire qui alimente le folklore , les théories et les légendes les plus folles . Un récipient de niveau de lecture qui jamais ne faiblit malgré le temps .


Quarante quatre années durant lesquelles aucun autre métrage du même genre n’aura réussi à égaler un aussi gros déferlement d'hystérie collective et de folie furieuse . Quarante quatre années pendant lesquelles l'oeuvre Totem de Tobe Hooper , n’aura eu de cesse de choquer , de diviser et de faire parler son public .


Une œuvre viscérale qui malgré les nombreuses censure et les interdictions nombreuses aura su s’imposer comme une référence pour des générations entières .C'est ainsi qu'une bande de novice ont marqués au fer rouge l'histoire cinématographique .








Que l'on aime ou non Massacre à la Tronçonneuse est et restera une oeuvre sans concession avec son public mais aussi son casting et son staff , un film qui aura tellement marqué son temps qu'il en aura engloutit ses créateurs .

SANS CONCESSION !!!







Je ne sais pas vous mais moi j'aimerais bien garder mes dents la où elles sont.


FIN !!!!!
_____________________
- Qu’est ce que l’on fait de l’amour ?
- Très surfait. Sur un plan biochimique, tu arrives au même résultat en mangeant deux ou trois tablettes de chocolat.


Dernière édition par Jérémy le Lun 7 Mai - 18:23 (2018); édité 4 fois
Revenir en haut
Until_Dawn
FONDATEUR
FONDATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2016
Messages: 7 060

MessagePosté le: Lun 7 Mai - 11:24 (2018)    Sujet du message: Massacre à la Tronçonneuse Répondre en citant

 Alors là ça me fait énormément plaisir lol C'est pas mon préféré en film d'horreur, mais j'ai beaucoup de respect pour ce vieux film CULTE. Une légende et il le restera pour toujours ! Parce que tout simplement on fait ce qui ne se faisait pas à l'époque, et très rarement des années et des années après. Un film qui agresse le spectateur comme je ll'ai déjà dis, alors qu'il y a aucune scène de massacre avec la tronçonneuse... Il y a une grande histoire avant, durant et surtout après le film. Beaucoup d'anecdote et d'injustice...

 Ici tu en dis beaucoup plus que ce que j'imaginais en commençant la lecture. On peut pas tout savoir lol D'abord ce qui est drôle, c'est l'idée du film qui est venu à Tobe Hooper en regardant "La nuit des morts vivants" ^^ Alors que les "Sam Raimi, Bruce Campbell et Robert Tapert" leur idée de THE EVIL DEAD a surgit lorsque les trois ont regardés Massacre à la tronçonneuse ^^

 Tu fais bien de citer ED Gein ! Et tu as raison sur toute la ligne ! C'est quand meme dingue concernant la vente de ses objets et autres à prix d'or... C'est juste fou !

Je laisse par ici un documentaire en VF à son sujet au cas où ça intéresse :
https://www.youtube.com/watch?v=DOe7DL021RU

 Pour la censure du film à sa sortie, je savais pas qu'il était interdit dans pas moins de 17 pays lol Ils ont bien collaboré dans la construction de la légende du film. Par contre les britannique ont du attendre Avril 1999 pour le voir sortir sur les écrans ^^ Bref je croyais qu'il était censuré juste en Angleterre et en Allemagne.

 Les 36 heures de maquillage SANS arrêt pour donner un aspect d'un cadavre Le résultat est impressionnant ! Les acteurs intimidaient gravement les spectateurs à ce qu'on m'a dit à l'époque. Et ça se voit d'ailleurs avec ces tarés autour de la table lol Mais franchement que le réalisateur aille jusqu'à mettre des vrai os d'animaux morts qui pu pour bien mettre les acteurs dans l'ambiance ou dans le bain, c'est vraiment sadique lol Je l'apprends aussi ! Par contre d'autres décisions comme l'acteur qui joue le Latherface et qui ne prononce pas un seul mot durant tout le tournage du film devant le reste des acteurs lol Ca les faisait peur et en plus ils n'ont vu son visage qu'après la fin du tournage Là bravo ! Teter sans le vouloir le vrai doigt de l'actrice coupé par accident Après donner une vrai tronçonneuse en marche à Latherface pour courir derrière les acteurs ça n'a rien de prudent c'est tout le contraire. Mais quelle authenticité lol Bref impossible à voir aujourd'hui

 Le salaire de l'acteur qui incarne Latherface ! Par contre il démonte des pièce de la maison pour vendre C'st vraiment dommage, car vu le succès jusqu'à ce jour, ils méritent beaucoup mieux !

 Tellement riche cet épisode Jérémy ! Merci beaucoup et ce film le mérite amplement avec tant de choses à dire et à apprendre !



 

 

 

 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:50 (2018)    Sujet du message: Massacre à la Tronçonneuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DCEU UNIVERS Index du Forum ->
DOSSIERS BATCAVE
-> L'ENVERS DU DÉCOR
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com